Restauration Apple Macintosh IIcx part. 1

Après plus d’un an d’inactivité, me revoila pour un reportage photo sur la restauration d’un Apple Macintosh IIcx. J’ai acheté cet ordinateur des années 80 sur Ebay pour la modique somme de 30 €, vu l’état général de la machine, je ne me voyais pas vraiment en proposer plus.

Introduit en 1987, le Macintosh II est le premier macintosh où l’écran n’est pas intégré à la machine, le premier Macintosh comportant des slots d’extensions internes et aussi le premier à supporter un affichage en couleurs.
Plus d’infos sur Wikipedia.

Les caractéristiques techniques du premier Macintosh II :

  • processeur : Motorola 68020 cadencé à 16 MHz
  • FPU : Motorola 68881
  • RAM : 1 Mo à 20 Mo (8 slots SIMM 30 broches)
  • disque dur SCSI (optionnel) : 40 Mo ou 80 Mo
  • lecteur de disquette 3.5″ 800 Ko
  • 6 slots d’extensions internes NuBus
  • connectique :
    • 1 port SCSI (DB25)
    • 2 ports série (Mini Din-8) pour le modem et l’imprimante
    • 2 ports ADB (clavier et souris)
    • sortie son stéréo 8 bit

Le Macintosh IIcx quant à lui est une version améliorée et raccourcie du Macintosh II original. La taille du boitier a été réduite, ce qui se traduit par l’amputation de 3 des slots Nubus internes.
Plus d’infos sur Wikipedia.

Les caractéristiques techniques du Macintosh IIcx :

  • processeur : Motorola 68030 cadencé à 16 MHz
  • FPU : Motorola 68882
  • RAM : 1 Mo à 128 Mo (8 slots SIMM 30 broches)
  • lecteur de disquette 3.5″ 1.44 Mo
  • 3 slots d’extensions internes NuBus

Le décor est planté. Dans ce premier article nous allons déballer la machine, vérifier l’état général de celle-ci et faire un état des lieux des réparations à faire. Le souci avec le matériel informatique et électronique en général de plus de 30 ans est que les condensateurs et les piles ont tendance à couler et a attaqué les circuits. Sur la machine que j’ai achetée, la couche de poussière à l’intérieur du boitier masquait complètement la carte-mère, impossible de faire un diagnostic d’après les photos sur Ebay.

La machine est emballée avec le plus grand soin.

Le boitier est en très bon état, pas de rayure, de choc. Il est juste sale.

J’ouvre maintenant le boitier en faisant coulisser le panneau supérieur vers l’arrière. Je m’attends, à juste titre, à trouver une tonne de poussière à l’intérieur.

Comme prévu une épaisse couche de poussière recouvre l’intérieur du boitier mais les parties exposées de la carte-mère semblent en très bon état, pas de corrosion. Je retire ensuite la carte graphique, une Apple Macintosh II vidéo Card (820-0198-C) plus longue que mon NVIDIA GeForce GTX 1060 !

La carte graphique semble en très bon état après un nettoyage sommaire ! Sous la carte graphique, je découvre quelques condensateurs ayants leaké mais pas de dommage sur la carte mère, visiblement la poussière a absorbé le leak des condensateurs, protégeant ainsi la carte mère de la corrosion. Bonne nouvelle.
Je démonte ensuite l’alimentation et le bloc disque dur, lecteur de disquette. Sous le lecteur de disquette se cache la pile de sauvegarde qui a tendance à couler et à détruire la carte mère, mais là aussi bonne surprise pas de leak de la pile. Je retire aussi le speaker interne et les boutons de commande RESET & POWER ON.

J’extrait ensuite le lecteur de disquette du support, vu la quantité de poussière à l’intérieur, je pense qu’il à besoin d’une bonne révision (à suivre ..) mais le moteur tourne librement.

Le boitier est maintenant presque vide, il ne reste plus que la carte mère et la RAM. J’extrais la carte mère du boitier et démonte les barrettes de RAM, visiblement nous avons 8Mo de RAM (8 barrettes de 1 Mo).

Finalement ce Macintosh semble en bien meilleur état que prévu.
La prochaine étape va consister au nettoyage complet de la carte mère afin de vérifier si elle n’a subi aucun dommage et au test de l’alimentation.
La suite au prochain épisode …

Une pensée sur “Restauration Apple Macintosh IIcx part. 1

  • 5 octobre 2019 à 14 h 55 min
    Permalink

    J’adore ce super reportage. Je suis content que cette machine soit dans de bonnes mains.
    Merci pour les commentaires sur mon emballage.
    Je vais aller lire attentivement la suite de l’histoire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *