Peinturlurer une Megadrive

 

Depuis que nous vous avions proposé la Super Nintendo « Punisher Edition », ça me titillais de repeindre certaines de nos consoles dont les coques sont dans un état plutôt déplorable. En février j’ai donc pris mon courage à deux mains et je suis allé chercher tout le matériel nécessaire pour faire une peinture perso sur une de mes console pour commencer, ou du moins essayer car je n’ai encore jamais pratiqué la peinture à la bombe. J’ai opté pour de la peinture carrosserie en bombe, ainsi que d’apprêt pour plastique et d’un vernis brillant. Je n’ai jamais eu une âme d’artiste donc je me suis limité à deux ou trois couleurs par console, rien de compliqué pour commencer.

Plusieurs de mes machines étaient aisément candidates pour ce premier essai : une SNES US , une Nec Turbografx 16 et une Megadrive 1  étaient toutes les trois passablement dégueulasses. Je me décide rapidement pour la Megadrive car celle ci a vraiment subie les outrages du temps. La coque a beaucoup de rayures et le petit malin qui la possédait avant moi (console achetée d’occasion il y a plusieurs années dans un Cash), avait eu la grande idée de passer un coup de bombe de peinture dorée au niveau des ports manette surement dans l’espoir de la rendre plus classe…  Pauvre console. Me disant que, de toute façon, au vu de son apparence elle ne pourra pas être pire, je me lance dans l’aventure.

Pendant plusieurs après-midi, consciencieusement, je ponce, je nettoie et je maquille à la bombe ma vielle dame de chez Sega . La tache est ardue car trouver le bon feeling pour vaporiser la peinture sans faire le cochon est plus difficile que je ne le pensais, sans parler de ma maladresse et de mon inexpérience qui m’ont fait re-poncer et repeindre certaines pièces. Apres tout ça, je passe au vernis. Me disant que je ne pourrai pas faire mieux. Je laisse la dernière couche sécher et je remonte la console quelques jours plus tard. La Megadrive est maintenant attifée d’une robe blanche et voit ses boutons ainsi que les capots du port cartouche devenir rouge vif afin d’essayer de créer du contraste. Le résultat final est, à mon gout, correct mais sans plus. Je la trouve beaucoup plus présentable, les différentes rayures ont bien été camouflées mais  il y a encore pleins de défauts liés à mon manque d’expérience : on repère aisément une paire de petites coulures à l’arrière de la console et à coté du bouton Power, une arête vive sur la droite n’a pas été suffisamment peinte et le vernis a un effet légèrement granuleux. J’espère faire beaucoup mieux sur mes prochaines tentatives. La victime suivante est par ailleurs déjà sélectionnée : ce sera la SNES US. Je ne suis pas encore tout à fait décidé  pour les couleurs dont je vais l’affubler… Une base noire et les boutons en blanc peut-être.  

Dites nous ce que vous en pensez et si certains d’entre vous ont des conseils à me donner pour que je m’améliore, n’hésitez surtout pas.

Bon retrogaming à tous et à bientôt.

 
 

2 pensées sur “Peinturlurer une Megadrive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *